Eté 1984 (part 4)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Eté 1984 (part 4)Tout en suçant Franck, je jetais un œil en coin vers la piscine où les filles continuaient leurs jeux. Je reconnue les râles de jouissance de Fabienne. Ma chatte devenait de plus en plus humide et ça ne pouvait pas échapper aux regards de Michel et Régis. Je replongeais le gland de la bite maintenant bien tendue dans le fond de ma gorge et je plantais mes yeux dans ceux de Franck. Je le fixais tout en continuant à le pomper. Je voyais ses yeux suivre mes lèvres. Un instant il les a détourné pour regarder derrière moi. Mon cœur s’est mis à battre un peu plus fort, je savais que quelque chose se passait derrière moi, j’avais volontairement pris cette position pour exciter Michel et Régis sans vraiment penser aux conséquences. J’avais une envie de plaisir mais également une sorte de retenue, comme l’impression de faire quelque chose de mal. J’ai senti une main se poser sur mes fesses et une autre à l’intérieur de mes cuisses. Toujours les yeux dans ceux de Franck, je me cambrais un peu plus pour mieux offrir ma vulve. J’ai senti la main descendre entre mes fesses ouvertes, effleurer mon anus pour venir écarter de deux doigts mes grandes lèvres tandis que la main le long de ma cuisse était remontée pour caresser d’un doigt les petites lèvres puis venir frotter le capuchon et découvrir mon clito tout gonflé. Je faisais des effort pour continuer à garder les yeux sur Franck. J’avais du mal à me concentrer sur sa bite, je ne faisais que la lécher. Puis un doigt s’est introduit en moi et à commencer à explorer ma paroi vaginale tandis qu’un autre faisait pression sur mon bouton. J’étais au bord de l’explosion. J’essayais t’en bien que mal de reprendre le dessus en suçant le gland mais quand un deuxième doigt s’est enfoncé en moi, je n’ai pas pu retenir un grognement. J’ai joui, canlı bahis şirketleri la tête sur le ventre de Franck, les reins complètement cambrés, comme une soumise. Comme les doigts continuaient à caresser mon clito, j’ai eu de suite un deuxième orgasme.Quand j’ai repris un peu mes esprits, les doigts avaient abandonné mon sexe et je sentais des mains me caresser le dos, des fesses aux épaules. Les mains étaient douces et chaudes. Je ressentais une sensation d’apaisement. Je levais les yeux vers Franck. Il me regardait. J’ai appuyé mon regard comme pour lui dire : « Alors, tu me trouves toujours aussi coincée ? » mais à son petit rictus, j’ai compris qu’il n’était pas totalement convaincu. Je recommençais ma fellation toujours en le regardant droit dans les yeux. J’ai senti quelqu’un près de moi à ma gauche J’ai tourné un peu la tête et j’ai vu une bite tendue. Je me suis légèrement relevée et tout en regardant Franck, j’ai attrapé l’engin par une main et je me suis mise à le sucer en faisant en sorte d’être très goulue. J’ai senti des mains me prendre les seins, tirer sur les tétons, pendant que d’autres mains continuaient leur travail sur mon dos. Je n’avais aucune idée à qui elles pouvaient appartenir mais j’avais une sensation de bien être qui parcourait mon corps que cela m’était complètement indifférent. Je regardais quand même à qui appartenait la bite que j’engloutissais dans ma bouche. C’était Régis. Aux mains qui parcouraient mon corps, je percevais maintenant des bouches qui venaient poser des baisers sur ma peau. Impossible de dire combien. Mes seins avaient été délaissé et je sentais des effleurements sur ma vulve. Une main se faisait plus précise dans sa caresse. Les doigts faisaient le tour de mes grandes lèvres, les pincer légèrement au niveau de mon clito, canlı kaçak iddaa puis les écartaient pour dégager mes petites lèvres. Je sentais les doigts tirer dessus doucement, en faire le tour, s’attardaient un peu sur mon bouton. Je ressentais un énorme plaisir monter mais les doigts, comme prévenus, cessaient les caresses, retardant ainsi l’explosion. Je suçais toujours la queue tendue et gonflée de Régis. J’étais décidé à le faire jouir sur mon visage mais il se retira avant pour laisser la place à Michel qui venait de se placer à coté de lui. Celui çi ne me laissa pas l’initiative. Il a placé son gland sur mes lèvres et s’est enfoncé dedans en me maintenant la tête avec une main. Il m’a littéralement baisé la bouche en s’enfonçant de plus en plus loin. Il se retirait le temps que je reprenne mon souffle et reprenait le pilonnage de ma glotte. Dans le même temps je sentais des doigts continuer leurs caresses, me pénétrer, me fouiller, m’emmener au bord de l’orgasme sans jamais le laisser exploser. Ma chatte était inondée de mouille. Michel m’abandonna au bout de quelques minutes sans avoir éjaculé. Je cherchais Franck sur ma gauche mais il s’était légèrement reculé. Sa bite visitée maintenant la bouche de Kiné. Elle l’avalait tout entier sans effort. Je voyais la main de Franck s’activer dans l’entre-jambe de la belle sénégalaise. Je savais maintenant que ce n’étaient pas les mains des hommes qui fouillaient ma chatte. L’idée d’être ainsi caressée par des femmes aurait certainement provoquée un certain dégoût en moi dans d’autres circonstances. Mais alors que cette pensée me traversait l’esprit, une nouvelle vague de jouissance déferlée dans ma chatte. J’étais de nouveau au bord de l’explosion et une nouvelle fois les doigts firent en sorte de l’éviter. Je m’allongeais canlı kaçak bahis sur le dos, jambes bien écartées, et je ne fus pas surprise de voir le visage de Mina plaqué sur mon pubis. J’ai entendu les grognements de Kiné qui devait certainement jouir. Je cherchais des yeux les hommes mais ni Michel ni Régis n’étaient là. Franck passa devant mes yeux et se dirigea vers la piscine. Cathy se pencha sur mes seins qu’elle lécha, suça, malaxa augmentant le plaisir que la langue de Mina me procurer. Mon clito était aspiré, tandis que des doigts allaient et venaient le long de mes petites lèvres, glissant dans mon vagin. Je sentais un doigt humide plaqué sur mon anus. Kiné avait rejoint Cathy. L’une et l’autre aspirait mes tétons. Je sentais de nouveau monter le plaisir dans mon bas ventre. Je pensais qu’une fois de plus les caresses cesseraient avant l’orgasme mais j’ai entendu Kiné dire : « Vas y chérie, fais là jouir maintenant … » Aussitôt la bouche de Mina aspira mon clito tandis qu’elle enfonçait les doigts au plus profond de mon vagin. Je relevais les reins pour m’ouvrir encore plus. Alors que le plaisir était monté progressivement, l’orgasme fut soudain et intense. J’ai crié et j’ai essayé de me dégager de cette langue et des doigts qui continuaient leur caresse, mais j’étais fermement maintenu et une autre vague de jouissance déferla m’arrachant de nouveaux cris de plaisir. Je ne sais pas combien de fois de suite j’ai joui mais ça m’a semblait interminable. Je me souviens que Mina qui aspirait toujours mon clito enfonça légèrement son doigt dans mon anus et que ça avait déclenché un autre orgasme. J’avais complètement perdu pied et la tête également. Les filles cessèrent leurs caresses près le dernier soubresaut de mon corps.J’étais vidée, épuisée. Je luttais pour ne pas m’endormir. J’ai entendu Régis dire : « On va faire un tour tous les trois à Anduze. Soyez sage et garder des forces pour nous ce soir … ». J’ai entendu Franck me murmurer à l’oreille : « Je t’aime ». Il a posé un baiser sur mes lèvres puis j’ai sombré.…/… A suivre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

kartal escort tuzla escort adapazarı escort adapazarı escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle sakarya escort webmaster forum porno izle sakarya travesti