Flagrant délit de masturbation

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Flagrant délit de masturbationJ’étais âgé de 19ans, je venais de rentrer en terminale. Mes hormones travaillées énormément, je me branlais plusieurs fois par jours, et je n’avais pas de petite amie. J’avais une demi soeur, la fille de mon beau-père qui vivait une semaine sur deux chez nous. Elle était plus jeune que moi, tout juste 18 ans. Des beaux seins qui tendait ses t-shirt moulant, une belle paire de fesses qui avaient l’air bien ferme. Je fantasmais sur elle, elle occupait la plupart de mes branlettes. J’étais toujours puceau, malgré quelques copines que j’avais eu.Une jour, en mettant mon linge dans le panier de linge sales j’aperçus une de ses culottes au fond. L’excitation grandit immédiatement en moi, et je ne pu m’empêcher de la prendre pour la renifler. L’odeur était forte et me saisit le nez. Je la jettai aussitôt dans le panier d’où elle venait. Mais cette odeur m’avait fait de l’effet, ma queue commençait à durcir, et j’imaginais sa vulve collée dans cette culotte, l’impregnant de son odeur et de son fluide, qui m’était alors inconnu. Je repris la culotte et recommença l’expérience. L’odeur était toujours aussi forte, mais je commençais à l’apprécier.On était mercredi après-midi, j’étais seul à la maison, ma chambre était rangé, mes devoirs faits, j’avais mérité un moment de plaisir. Assis sur le rebord de la baignoire, la culotte dans une main près de mon nez, mon autre main libéra mon sexe, le saisit je commence à me branler. Je ferme les yeux et imagine sa chatte, je l’imagine lisse avec des belles lèvres rebondi qui cache l’entrée ataşehir escort de son vagin. Je sens que je ne vais pas tarder à éjaculer, et je décide d’éjaculer dessus. Ma main ramène sa culotte sous mon gland et…. La porte de la salle de bain s’ouvre en grand. Je suis surpris en flagrant délit par ma demi soeur! – Qu’est ce que tu fais là ? T’es rentrée quand??- Bah et toi tu fais quoi? Je suis rentrée plus tôt, un prof absent. Et là je vais prendre ma douche.Dans la surprise, je n’avais pas remarqué qu’elle était simplement en culotte, les seins à l’air. Mes yeux les fixèrent immédiatement. Ils étaient comme je les avaient imaginés : bien ronds, fermes, avec des auréoles bien roses et des tétons dressés fièrement dessus.- Te gênes pas, mates mes seins!- Euh désolé, bégaillais-je- Mais tu te branlais avec ma culotte, pervers !Je ne trouvasi aucune réponse, ma queue en érection et sa culotte dans les mains. Elle me regardait, elle esquissa un petit sourire.- Je t’excite ? Demanda-t-elle- Bah oui, mais c’est la première fois que je prends une culotte, promis.- Je comprends tu es puceau, t’as les hormones en feu, dit-elle en se rapprochant de moi.Elle enleva sa culotte devant moi, me laissant voir sa chatte toute épilée, des petits poils bruns commençait à repousser. Elle avait de petites lèvres qui ne cachait pas son clito.- Tu ne préfères pas sentir directement ça, plutôt qu’une vieille culotte sale? Sa main me montrait son sexe. Elle posa son pied sur le rebord, à côté de moi, sa cuisses bien écartée je voyais üsküdar escort sa vulve ouverte. C’était une première pour moi, une belle chatte comme ça d’aussi près.- Allé!!! touches la. Ou je dis à mon père que tu es un pervers avec les culottes.J’obéis immédiatement. Ma main se posa dessus, et la caressa délicatement. Elle écarta ses lèvres et me dit : c’est là que tu dois toucher, et la pour me doigter. Elle venait de m’indiquer son clito et son vagin. Appliqué, mes doigts allèrent sur l’endroit indiqué, je jouais avec son clito.- c’est bon ce que tu me fais, continue mon puceau. La mouille arrive..J’étais surexcité, ma queue se contracter toute seule, sans la toucher. Mes yeux étaient rivé sur son sexe qu’elle écartait pour moi.- Tu as une sacrée bite! Une des plus grosse que j’ai vu.Elle n’avait pas tord, je m’étais bien rendu compte dans les vestiaires du foot que j’étais gâté par la nature.- Glisse tes doigts vers mon trou maintenant.Soumis, je ne disais rien et diriger mes doigts où elle voulait. C’était humide, j’avais de la mouille pour la première fois.- Sens tes doigts maintenant…. ça sent meilleur que ma culotte hein? C’est de la mouille fraîche. Tu aimes?- Oh oui!- Leches les maintenant. Dis moi que tu aimes ça.- Oui, j’adore ta mouille, c’est trop bon.Et c’était vraiment, le goût un peu acide que j’avais en bouche était excellent.- Doigtes moi maintenant que tu m’as fait mouillé.Elle écarta encore plus ses lèvres, je vis bien son orifice. Mon index se dirigea droit dedans, il rentra sans problème, sa chatte çekmeköy escort était bien mouillée. Elle soupira. Je commença les aller retour, comme j’avais vu dans les porno. Tantôt rapidement, tantôt juste bouger mon doigt dedans. Cela faisait son effet, la mouille coulait sur ma main et son bassin suivait mes mouvements. Elle avait les yeux fermés et gémissait.- Encore, réclamait elle, encore un doigt, met moi un deuxième doigts dans la chatte !Je sortis mon index, caressa son clito avec son jus, puis je le réintroduis avec le majeur. Son trou était un peu serré, et ce n’est qu’au bout de quelques aller retour lent, que je sentis son vagin se dilater un peu plus. Elle ne tenait plus dans cette position, elle enleva ma main, s’allongea sur le tapis devant la baignoire.- Continue ce que tu faisais, s’il te plaît.Les roles venaient de changer, elle me suppliait. Je m’agenouilla entre ses cuisses grandes ouvertes et fourra mes deux doigts au plus profond. Elle se cambra violemment : Ouiii cria-t-elle, vas-y.Elle se massait les seins pendant que les doigts ramonés sa chatte. On entendait des clapotis, du jus de chatte coulé sur le tapis. Quelques instants plus tard, quand je mis mon pouce sur son clito, elle arrêta sa respiration, son bassin se secouant, puis hurla : aaaaaaah, aaaaaaah oui, continue ! Son corps était parcourue de spasmes, de contractions violente et incontrôlable. Je fus extrêmement surpris, et fier de lui procurer cela. Mon pouce massa encore un peu son clito, jusqu’à ce qu’ elle me dise d’arrêter.- Ça t’a plu ? Le pervers.- Bien sûr. Et toi?- Mouais, c’était pas mal. Sors d’ici maintenant je vais me laver. La prochaine fois, c’est moi qui te branlerai.Je rangea ma bite en érection, avec difficulté et je sortis de la salle. Ma main droite était trempée, elle sentait la mouille.. J’étais heureux

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

kartal escort adapazarı escort adapazarı escort seks hikayeleri izmir partner escort kartal escort izmir escort kayseri escort antep escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort gaziantep escort tuzla escort izmir escort ataköy escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis sakarya escort webmaster forum