Histoire de partouzes – 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Histoire de partouzes – 2C’était en 2001. Pour sauver notre couple, Léa et moi nous nous sommes mis à partouzer. Nous étions ensemble depuis cinq ans et je l’avais trompée quatre fois, dont une avec une collègue qui était mariée et avec qui je couchais toujours de temps en temps. Je savais que Léa m’avait trompé aussi, mais nous n’étions jamais entrés dans le détail. J’avais eu des indices, c’est tout.Nous n’étions pas mariés et n’avions pas d’enfants. Se séparer aurait été assez simple, mais nous tenions néanmoins l’un à l’autre. Une certaine forme de complicité s’était établie, voilà tout. On s’aimait beaucoup, mais, depuis une année, lorsqu’on baisait, nous passions notre temps à parler à voix haute. À parler de fantasmes qu’on avait chacun de notre côté.Ceci nous convenait sexuellement, mais ce n’était pas constructif. On ne passe pas sa vie avec un conjoint en sachant qu’il ne demande qu’une chose : baiser avec quelqu’un d’autre.Alors on a créé une fiche sur un site de rencontres. C’était un soir où on s’était engueulés. Un énième soir, une énième engueulade. Léa ne voulait rien savoir de ce que je faisais de mon côté, et je ne voulais pas savoir ce qu’elle faisait du sien.Notre décision de rencontrer d’autres couples n’était qu’une façon de sauver le nôtre, aussi paradoxal que cela pût paraître. Nous le savions tous les deux. Nous étions d’accord. Nous avons choisi un site, des pseudonymes, rempli les cases d’une fiche, formulé notre recherche, puis posté des photos qui nous montraient plus ou moins nus.Et nous avons attendu que les responsables du site en question valident notre demande. Ce qui demanda moins d’une heure. Entre muğla escort temps, Léa et moi, nous avons baisé en fantasmant sur des rencontres qu’on pourrait être amenés à faire dans un futur proche.Ensuite, nous avons reçu les premières réponses.Beaucoup d’hommes seuls qui voulaient tirer leur coup.Quelques couples sado-maso, qui ne nous intéressaient pas.Et deux couples auxquels on a répondu.Puis nous avons dialogué. D’un côté, il y avait Gaby et Sarah.De l’autre, Sam et Justine.Nous avons principalement échangé des messages, mais aussi quelques photos, histoire de se faire une idée des corps et des visages.Léa était chaude. Moi aussi.Je me souviens qu’on a baisé devant l’écran d’ordinateur, en matant une photo de Gaby et Sarah qui étaient à poil dans un canapé. Puis devant une vidéo, plus tard, choisie sur un site porno, où l’on voyait deux couples de notre âge environ, qui partouzaient à mort dans un salon.Mais nous avons rencontré Sam et Justine en premier.Nous avions à peu les mêmes âges tous les quatre.C’était dans un petit bar-resto. Histoire de faire connaissance et de vérifier si nous avions effectivement des affinités, des choses à se dire et des envies communes. On a bien discuté, on a bien bu et bien mangé aussi. Tout s’était bien passé, alors nous sommes allés chez eux et on a partouzé.Autrement dit, j’ai vu Léa enlever sa culotte devant un autre mec que moi, puis le sucer.Dans un même temps, dans la même pièce de cet appartement, Justine m’a également montré sa chatte, puis elle m’a fait une longue pipe pendant que je palpais ses gros nichons.Je n’aime pas les préservatifs, mais j’en mis un ce soir-là pour pénétrer escort muğla Justine, tout comme Sam en enfila un pour bourrer la chatte de Léa, à moins de deux mètres de moi. Je l’ai retiré pour éjaculer sur les nichons de Justine, et Sam enleva le sien pour gicler sur la langue de ma nana.Le lendemain, je remis une capote pour enfoncer ma queue dans la chatte de Sarah, pendant que Léa se faisait sucer le cul par Gaby. Cette fois-ci, nous étions allés chez nous. Et, curieusement, j’étais plus détendu. Je me suis moins attardé sur ce que faisait Léa de son côté. Même si je ne pouvais pas m’empêcher de jeter un œil vers elle de temps en temps, et je dois avouer que j’aimais voir la chatte de ma nana se faire bourrer par une autre queue que la mienne.Sarah avait sept ans de moins que moi, et Gaby trois ans de moins que Léa. Cette différence ne nous dérangeait pas, nous nous l’étions dit, Léa et moi, en consultant notre messagerie.Nous avons d’ailleurs revu ce couple plusieurs fois. Nous sommes allés au cinéma ensemble, et même au bord de l’océan, un dimanche, sur un coup de tête. Nous nous sommes baignés à poil et nous avons baisé dans les dunes, ensuite, chacun de notre côté. Je raffolais de la chatte poilue de Sarah. J’adorais la lécher et gicler dessus.Entre temps, nous avons rencontré Brigitte et Marc, qui étaient un peu plus âgés que nous. Ils partouzaient avec des couples depuis trois ans. Un soir, Marc m’a dit comme ça :« Cela fait longtemps que j’ai cessé de faire le compte des chattes que j’ai bourrées. Tu la trouves comment, ma femme ? »Brigitte me plaisait bien. Elle avait un assez gros cul que j’aimais cramponner muğla escort bayan quand je la prenais par derrière, par la chatte ou par l’anus, et de gros nichons qui se balançaient sous le moindre mouvement.Elle suçait divinement bien et nous aimions le faire dans des pièces séparées. Léa et Gaby dans le salon, Brigitte et moi dans la chambre. Je lui faisais des choses que je n’avais jamais faites à Léa. J’avais 41 ans. Léa en avait 39.Et, un soir, nous avons invité un jeune couple à venir chez nous.Il s’appelait Théo, il avait 21 ans.Elle s’appelait Marion, elle en avait 19.Je ne me souviens pas avoir pris mon pied comme ça auparavant. Marion était toute mince, on lui aurait donné quinze ans. De tout petits seins pointus et un tout petit cul.Même Léa n’a pas pu résister : elle le lui a léché, sous mes yeux.Nous avions beaucoup bu.J’ai sauté cette fille en regardant ma nana lui sucer les seins, tandis que Théo se masturbait à proximité. Marion aurait pu être ma fille.Elle acceptait les pénétrations non protégées et, un soir, j’ai giclé deux fois dans sa petite chatte, en lui chuchotant des mots obscènes à l’oreille. Et je pense qu’elle a aimé ça, car nous nous sommes revus tous les deux, ensuite, en secret. On a baisé dans ma voiture, dans des chemins de campagne, puis dans une chambre d’hôtel, une fois.Puis deux fois.Et dans d’autres chemins de campagne, toujours en secret.J’ai quitté Léa quelques semaines plus tard. Je me suis mis avec Marion, car nous ne parvenions pas à épuiser nos fantasmes ensemble. J’étais son père et elle était ma fille. Nous n’en finissions pas de jouir sur cette idée.J’ai pris un appartement en centre-ville, et Marion est venue me voir très souvent. Nous nous sommes envoyés en l’air je ne sais combien de fois. Puis nous nous sommes mis à rencontrer d’autres personnes. Deux ou trois couples. Puis des hommes seuls.Qui baisaient ma fille devant moi.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

kartal escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle sakarya escort sakarya escort izmir escort webmaster forum balıkesir escort bartın escort batman escort bayraklı escort bilecik escort bodrum escort bolu escort bornova escort buca escort burdur escort porno izle sakarya travesti