LE CHEPTEL CHAPITRE 30 redressement 3

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

LE CHEPTEL CHAPITRE 30 redressement 3LE CHEPTEL CHAPITRE 30 redressement 3Grande réunion au sommet au salon pour décider de la suite du traitement à appliquer à Jess. Pour faire bonne mesure et agrémenter la discussion, les soumis de la maison et de l’écurie ont été convoqués en plus de Sophie et Justine. Leur rôle consiste à venir à genoux offrir les services de leur langue pour les semelles ou pour la chatte des Maîtresses. Gare à celui qui ne s’acquitterait pas bien de sa tâche : les gifles partent vite et les coups de semelle aussi !Dans le même temps, la discussion va bon train« J’ai bien vu la lueur d’inquiétude dans son regard quand il a été question de féminisation et de le livrer à des machos » commence Margot.« Il faut se renseigner pour voir si on ne pourrait pas le livrer à des dominants qui l’utiliseraient comme pute à foutre »« En attendant il faut continuer à l’humilier. Lui pisser dans la bouche me paraît bien »« Vous avez vu sa réaction quand il a vu nos deux féminisés et qu’ils allaient lui pisser dans la bouche ? Il y a quelque chose à faire de ce côté là » « On pourrait aussi lui faire des lavements enchaînés à l’urine ou à l’eau épicée …» C’est Michelle qui a fait cette dernière remarque. Elle continue en désignant Justine qui est en train de lécher ses sandales « D’ailleurs je le fais de temps à autre régulièrement à ‘ça’ et il n’apprécie pas beaucoup ! » Eclat de rire général des Maîtresses rassemblées.« Pauvre petite chose, comme je la plains ! » répond Margot qui ajoute aussitôt « Je devrais m’y mettre aussi, qu’en penses-tu Sophie ? C’est très bon pour l’hygiène interne paraît-il » Sophie continue son léchage de chatte sans répondre. « Je t’ai posé une question je crois … » Ce sec rappel à l’ordre accompagné d’une gifle incite l’interpellé à faire la seule réponse possible : « Oui Maîtresse, ce serait un honneur pour moi, Maîtresse ! » «Alors je vais y penser très vite, en attendant, laisse ma chatte et occupe-toi de mes semelles »Michelle poursuit son idée « Si vous avez ce qu’il faut je m’y mettrais bien immédiatement »« Pas de problème nous avons tout ce qu’il faut à la cave » répond Marion. Et les deux femmes laissant leurs amies continuer leur discussion descendent l’escalier.En les entendant arriver puis le regarder, Jess se demande ce que ces deux furies ont bien pu inventer comme torture.Dans un grand éclat de rire, Marion fait remarquer à Michelle « Tu as vu, ce porc s’est laissé aller … Heureusement que j’ai prévu le cas sinon il nous aurait inondé la cave» Malgré ses efforts pour se retenir, Jess n’a pas pu empêcher sa vessie de se vider dans le flacon. bahis şirketleri « Eh bien voilà qui est parfait, on va pouvoir lui rendre ce qu’il a si aimablement donné » répond Michelle. Jess pense qu’elle va lui reverser le contenu du flacon dans l’entonnoir. Il entend qu’elle ouvre un meuble mais ne voit pas ce qu’elle en sort.Ce n’est que lorsqu’elle approche avec la poche à lavement, le tuyau et la canule qu’il comprend ! Il tente de plaider sa cause « Non s’il vous plaît pas ça, par pitié, j’ai les intestins fragiles » « Alors ça tombe bien parce que j’ai un diplôme de laveuse professionnelle d’intestins et pas mal de pratique sur Justine que tu as vue tout à l’heure » ne peut s’empêcher de répondre Michelle dans un éclat de rire. « Tu vois que nous faisons ce qu’il y de meilleure pour toi » renchérit Marion qui ne peut s’empêcher de rire elle aussi en voyant les yeux de Jess effarés à la vue de la canule à ballonnet gonflable que Michelle lui promène devant les yeux. Elle lui fait même une démonstration commentée de gonflage ! « Avec ce genre de canule une fois le ballonnet bien gonflé dans ton trou du cul de connard pas de fuites et je serai sûre qu’elle restera en place autant qu’il faudra. »Une fois le sac à lavement rempli du contenu du flacon et complété d’eau accroché à une potence fixée à la table, Michelle enfonce d’un coup sec la canule dans l’anus de Jess. Celui-ci pousse un couinement plaintif qui met en joie les deux filles. Michelle commence le lent gonflement du ballonnet qui Jess sent se dilater dans son côlon, puis elle ouvre un peu la vanne et le liquide commence à couler… Jess sent ses boyaux se remplir lentement de ce mélange de pisse et d’eau.« Juste 3 litres pour le moment » précise Michelle en regardant Jess dans les yeux. « NON ! s’il vous plaît je ne vais pas le supporter » plaide Jess dont les yeux se mouillent maintenant de larmes. « Oh C’est drôle, Justine me disais la même chose au début, mais tu verras, tu supporteras et ce n’est même qu’un début, j’ai des mélanges à te faire essayer dont tu me diras des nouvelles ! En attendant , bonnes crampes et pense à celle que tu as harcelée, connard »Michelle augmente un peu le débit et les deux filles s’en vont laissant Jess à la torture de son ventre qui se remplit doucement.Au salon le conseil est terminé. On a décidé de chercher des dominants à qui confier Jess. Margot pense avoir quelques possibilités de ce côté et va se renseigner. Margot, Marie et Catherine s’en vont. Pierre a été libéré de son léchage et prépare le repas des Maîtresses qui restent. Josyanne ramène les ponyboys à l’écurie. Pendant bahis firmaları le repas, Sophie et Justine tournent à genoux autour de la table offrant leurs bouches largement ouvertes aux déchets que leur octroient le Maîtresses qu’ils recrachent ensuite dans un bol.Ensuite Sophie et Justine sont affectées à la vaisselle et au rangement. Marion a eu l’idée d’attacher la cheville droite de l’un à la cheville gauche de l’autre ce qui en plus des chaussures compensées à très hauts talons qu’ils portent leur complique un peu la tâche. « Tachez d’avoir fini quand nous reviendrons sinon gare à vos fesses » a prévenu Marion avant de redescendre avec les autres à la cave.Le sac à lavement est vide. Jess a le ventre gonflé et parcouru de spasmes douloureux avec les trois 3 litres de liquide qui le remplissent. Michelle et Marion s’amusent un moment à appuyer sur ce ventre gonflé ce qui arrache des gémissements à Jess Michelle s’adresse à lui « Alors connard est-ce que tu as apprécié ce nettoyage de tes boyaux ? » « Je vous en supplie, j’ai trop mal, laissez moi me vider par pitié Madame !» articule Jess dans son bâillon. Marion retire la planche à blocs qui compriment la tête de Jess et relâche les courroies du bâillon et le retire « Pour s’attirer ses bonnes grâces Jess la remercie « Merci, Merci Madame ! » Michelle intervient alors « Je vais enlever la canule mais je te préviens retiens-toi pour ne pas en mettre partout ». elle prépare un seau placé au bout du banc. Elle commence par dégonfler le ballonnet puis retire la canule. Jess a beau faire des efforts pour contracter son sphincter des gouttes jaillissent. C’est ce qu’attendait Marion pour lui administrer une paire de gifles. « On t’a dis de te retenir connard » Jess pleurniche qu’il a trop mal, qu’il ne peut pas. Michelle place le seau et l’autorise enfin à se lâcher. En un jet puissant les 3 litres ressortent et vont dans le seau. « Je garde ça, ça peut servir » commente Michelle.Jess bredouille des remerciements à n’en plus finir, promet de faire tout ce qu’on lui demandera si on le libère. « Pour ça on verra plus tard » répond Marion. Je crois qu’il y a d’autres projets te concernant. Jess blêmit en entendant ces propos. Que me réservent encore ces sadiques pense-t-il angoissé.Michelle regarde d’un air dégoûté le contenu du seau. « Pas très propre tout ça, je crois qu’il va falloir procéder à un autre nettoyage avec mon mélange spécial ! » Et sans plus attendre malgré les cris et les supplications de Jess, elle replace la canule et regonfle le ballonnet puis elle remonte préparer le fameux mélange spécial.Marion a replacé la planche kaçak bahis siteleri à blocs sous la tête de Jess. « En attendant, nous allons te nourrir un peu, depuis que tu es là tu dois avoir faim … et peut-être soif ». Claire est descendue avec le bol de déchets de leur repas et une cuillère. « Ouvre la bouche, je vais te donner à manger » Et elle commence à verser de petites cuillerées du mélange. Jess se force à avaler d’autant que Marion lui pince à nouveau le nez et menace tenant un bâillon couvrant la bouche et le nez à la main. « Ou tu manges ou je t’étouffe »Lorsque tout le contenu du bol a été mangé avec forces grimaces de Jess, Claire ne résiste pas au plaisir de lui expliquer ce qu’il vient d’avaler « Ce sont nos restes du repas broyés et pour les mélanger plus facilement, nous avons toutes craché dedans » Jess a un haut le cœur. « Ne t’avise pas de rendre ce bon repas si tu ne veux pas étouffer ! » prévient Marion. « Et tu pourrais nous remercier … » Jess se fend d’un timide merci du bout des lèvres.« Et maintenant je vais te donner un peu à boire. » Tu acceptes comme ça ou je te remets l’entonnoir ? » Jess comprends que de toute façon il n’aura pas le choix et il accepte à contre cœur. Marion commence à lui verser du liquide dans la bouche. Jess est tellement surpris que ce ne soit pas l’urine de ces femmes qu’il redoutait qu’il manque d’avaler de travers. C’est de l’eau légèrement teintée de citron qu’on lui donne !Marion très contente du tour qu’elle vient de lui jouer et de la peur et du dégoût que cela a créé chez Jess éclate de rire toute en continuant a verser le liquide que Jess avale à grandes gorgées.Elle enfonce le clou : « Si tu préfères je devrais pouvoir te trouver un peu de nectar de femme !»Michelle est revenue entre temps avec le sac à lavement rempli. « Voilà c’est mon mélange spécial, il y a de l’eau, de l’huile et autre chose dont je te laisse la surprise ! » dit-elle en ouvrant la vanne. Le liquide commence à remplir les intestins de Jess qui commençaient tout juste à se calmer.« A tout à l’heure, connard, tu me diras ce que tu pense de mon mélange ».En remontant elle explique qu’elle a trouvé cette recette sur internet pour des lavements punitifs : eau, huile et piment plus ou moins fort et qu’elle l’a essayé sur Justine qui s’est tordu de douleur assez rapidement avec interdiction de se libérer sans autorisation. « Depuis il suffit que je prenne le sac à lavement pour qu’il tremble comme une feuille ! »Le « malheureux » Jess sera forcé de garder plusieurs heures le lavement qui le brûle et lui cause des crampes insoutenables. Lorsque Marion vient le délivrer, Il est en sueur, en larmes, il balbutie des propos sans suite. « Si tu avais été plus coopératif plus tôt, je t’aurais donné du lait qui calme ces brûlures d’après Michelle… » a suivre Le cheptel chapitre 31 la confrérie

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

kartal escort film izle seks hikayeleri izmir partner escort kartal escort mersin escort ankara escort kayseri escort antep escort malatya escort bayan kayseri escort bayan eryaman escort bayan pendik escort bayan tuzla escort bayan kartal escort bayan kurtköy escort bayan ankara escort gaziantep escort tuzla escort izmir escort escort izmir izmir escort ataköy escort esenyurt escort avcılar escort ankara escort escort izmir izmir escort izmir escort almanbahis almanbahis almanbahis yeni giriş almanbahis yeni giriş almanbahis almanbahis yeni giriş isveçbahis isveçbahis giriş isveçbahis isveçbahis giriş isveçbahis giriş bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis