Ma première fois

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Ma première foisPendant longtemps je me suis préparé à ma premiere fois avec un autre homme, je me suis préparé aussi bien mentalement que physiquement. Je me masturbais presque quotidiennement avec mon gode, celui-ci était de bonne dimension. Au tout début, la pénétration était plutôt douloureuse, je devais m’y préparer d’abord avec mes doigts, longuement. C’est pourquoi, une fois mon god introduit, je m’entrainai à le garder un long moment dans moi, pour habituer mes formes à l’introduction de cet objet. Je le gardais ainsi en moi longtemps, et profitai de ce temps la pour lire ou trainer sur l’ordinateur. Au bout d’une heure, je ne sentais quasiment plus la présence du gode et j’étais étais ainsi parfaitement détendue.Parfois même, au moment d’enlever le gode, je me sentais vide, comme s’il me manquait quelque chose. La progression fut rapide, en à peine deux semaines, je pouvais introduire directement le gode de 18cm sans effort et sans aucune préparation, mais toujours bien lubrifié cependant. Je continua ce petit rituel pendant deux semaines, sans effort. Le god trainait a coté de mon lit et j’en avais envie sans arrêt. Je crois même qu’il m’est arrivé de garder ce gode pendant plusieurs heures Je voulais etre prêt pour le moment ou un vrai sexe d’homme me pénetrerait…J’ai toujours eu le souci de procurer un maximum de plaisir à mon partenaire et je voulais faire vivre à celui-ci un moment inoubliable.Des qu’une occasion était susceptible de se présenter, j’etais obligatoirement prêt. Toujours très bien épilé, j’avais toujours chez moi, des bandes de cire pour femme avec lesquelles je m’épilais intégralement les fesses pour procurer au sexe accueilli la plus excitante des vues et des glissades. J’ai la chance d’avoir également le seul et unique prétexte qui permette de se raser les jambes, je fais du vélo régulièrement le dimanche et comme nombre de cyclistes, je m’épile les jambes, prétextant que c’est pour les besoins du sport. En vérité j’adore ca et j’ai un plaisir immense à frotter mes deux jambes l’une contre l’autre une fois qu’elles sont épilées. Des lors qu’un ami dormait chez moi, je me préparais entièrement… Ainsi, si un dérapage devait se produire avec un ami, il vivrait immanquablement une expérience anale inoubliable et moi aussi….malheureusement, bien souvent cette préparation ne servait à rien…Pendant tout l’été de mes 19 ans je resta chez mes parents à ne rien faire. Je passais beaucoup de temps au bord de la piscine à bronzer et parfois deux ou trois amis venaient me rendre visite. Si il y en a un sur qui je fantasmais, c’était bien Nicolas. Il était bien plus grand que moi et, grace à sa séance quotidienne de musculation, il avait un physique de garde du corps vraiment impressionnant. Des bras très épais et des muscles tres bien déssinés. Je suis pour ma part plutôt fin, je pese moins de 60 kg, quasiment imberbe, je suis peut-être un peu éffeminé et j’ai les cheveux blonds et courts.Nicolas travaillait comme déménageur tout l’été et à deux heures de l’apres midi un jeudi, il m’appella pour me demander si il pouvait venir profiter de ma piscine. J’accepta, bien sur et il arriva une vingtaine de minutes plus tard, vraisemblablement épuisé par sa matinée éprouvante.Il se déshabilla rapidement et descendit dans la piscine pourtant plutôt fraiche tres rapidement. « Ahh, ca fait trop du bien » soupira t’il.Apres avoir fait quelques brasses, il sortit de la piscine et s’allongea sur les dalles chauffées par le soleil.« Pfouu, je crois même que je vais m’endormir » me dit-il.« Vas-y, fais toi une sieste » lui dis-je.J’étais pour ma part allongé sur un transat, et je regardais son torse imposant se gonfler au rythme de ses respirations, et sa peau briller sous le soleil tapant des chauds après midi d’été.Son boxer était mouillé et je voyais son sexe, courbé sur l’aine et moulé dans son boxer se regonfler sous la chaleur. Je devinais un sexe impressionnant et, tandis qu’il semblait somnoler les yeux fermés, je ne pouvais quitter des yeux cet organe impressionnant.Il finit par se retourner sur le ventre pour mieux s’endormir. « T’as pas de la crème solaire s’te plait ? sinon je crois que je vais me bruler le dos » me marmonna t’il.J’en avais à portée de main et pensais lui tendre la bouteille, mais un peu excité, je me risqua à lui proposer de lui en mettre sur le dos. « Tu veux que je t’en mette sur le dos ? » Je fus Moi-même surpris de lui avoir fait une telle proposition, je craignais sa réaction, mais à ma grande surprise il marmonna « ..ouais, vas y ».Il joignit ses mains sous son menton et j’entrepris de lui verser de la creme dans le dos.J’etais pourtant sur que rien ne serait jamais possible avec lui, c’est donc négligemment, que je lui mettai de la creme sur le dos. Je ne voulais surtout pas qu’il croit que j’y prenais du plaisir tellement j’étais persuadé qu’il n’apprécierait pas le contact des mains d’un autre homme.« C’était trop relou ce matin, me dit il , mon déménagement était au 4eme etage sans ascenseur, je me suis tué le dos » me dit il. Je ne savais pas quoi lui répondre, j’y voyais une opportunité de lui proposer un massage, mais je nétais vraiment pas sur de sa réaction. Je finis par me lancer :« Ou est-ce que tu as mal » lui dis-je ?« Aux epaules, depuis que je fais ce boulot j’ai toujours mal…»« Jte fais un massage si tu veux » Quelques secondes de silence suivirent…« euhh…ouais, allez… »Je lui déposa de la creme sur les épaules et entrepris de lui masser les épaules. « Ah ouais, c’est cool ca » me dit’il…Tellement excité par le contact de mes mains avec un dos si musclé, je tenta le tout pour le tout.Je passa ma jambe par-dessus lui, et c’est assis sur ses fesses que je continua de le masser.Il n’eut aucune réaction. Mon cœur battait à toute allure, et je sentis quand meme la surprise chez nicolas, sans pourtant voir son visage, toujours contre ses mains. Je le massai en silence, ma pensée était entierement focalisée sur ma respiration et sur le massage que j’etais en train de faire.Je le massais à deux mains, sa peau glissant sous mes doigts avec la crème…« Ca va si je te masse comme ca »« oui oui, niquel » me dit-il.Pendant une dizaine de minutes, je continua de masser toute les zones de son dos . Je m’arrêta illegal bahis un moment et je m’aperçus qu’il dormait a moitié. Je décida d’arreter la, je me leva et rentra a l’intérieur pour reprendre mes esprits plutôt échauffés par le soleil et le massage en buvant un verre d’eau.J’avais le cœur qui battait encore tres vite, et je ne savais pas quelle reaction aurait nicolas lorsqu’il se reveillerait, peut etre que le fait de dormir un peu lui ferait realiser l’ambiguité de ce qui venait de se passer.Je m’inquietais en fait pour rien, il se leva peu de temps apres et vint me rejoindre à l’interieur.« Ca fait du bien, je suis en pleine forme » me dit-il en s’etirant les bras. Il était encore torse nu et je pus apercevoir les muscles epais de ses bras. J’etais fasciné par tout les muscles dessinés de son corps. Il devait faire deux fois mon poids et une tete de plus que moi.« Je serais chaud pour sortir boire un coup en ville, t’es partant ?»« Carrement » lui repondis-je.Quelques minutes apres, nous etions parti pour le centre ville d’ Aix-en-Provence, a à peine 5 minutes de chez mes parents en voiture. On discuta et je fuma une cigarette sur la route. Il faisait encore tres chaud et j’etais encore un peu gené d’avoir massé un copain pour la premiere fois de ma vie. Nicolas, par contre avait l’air détendu et souriant. Une fois garé et apres avoir rejoint le centre ville, nous nous attablames a une terrasse de café plutot animé et tres ensoleillé.-Ahh, on est bien la. Me dit-il-Oui, c’est cool, t’as eu une bonne idée.Apres avoir commandé une pression chacun, on se mit vite à parler des filles qui passaient dans la rue et a commenter leurs tenues. Chacun y allait d’une petite surenchere sur le commentaire de l’autre et aucune fille en mini-jupe n’echappait à nos commentaires. Soudain une passante releva ses lunettes de soleil et sembla reconnaitre nicolas et elle s’approcha vers lui. Il la reconnut aussi, lui sourrit, se leva et lui fit la bise. Ils échangèrent quelques banalités et elle poursuivit en lui proposant de se rappeler à l’occasion. Nicolas accepta en souriant.Une fois qu’elle fut un peu éloigné, Nicolas, pour continuer la conversation dans la tonalité de nos commentaires salaces me confia que la fille en question était une vraie coquine et qu’elle l’avait supplié d’accepter qu’elle prenne son sexe en photo. Je lui demanda pourquoi.-Parce que c’est la plus grosse qu’elle ait jamais vue-Tu te vantes un peu la non ? dis-je en plaisantant-Quand même, 23 cm, c’est pas mal non ?-Ah ouais quand même, gros gabarit ! T’as un monstre entre les jambes !Ca doit faire a peu pres… ca ! Je joignais le geste à la parole en essayant, entre deux doigts d’évaluer la taille de sa queue !Je sentais que la situation dérapait, et le fait de montrer à Nicolas mon intérêt pour la taille de sa queue me mis dans le même état d’excitation que l’après midi.-J’en reviens pas, tu dois pouvoir donner du plaisir avec ca !L’excitation parlait à ma place. Il m’interrogea a son tour.- Pourquoi, la tienne elle fait quelle taille ?- Bien moins, je dirais 12cm! J’ai pas été tres gaté !C’était vrai, mon sexe n’était vraiment pas long et fin et c’est pourquoi j’avais une vraie fascination pour les gros sexes…Il ria et moi je ne pouvais cesser de penser à ce sexe que j’imaginais enorme. J’ai toujours fantasmé sur les longs sexes et toute ma videotheque de video porno rassemblait quasi uniquement des scenes avec des hommes tres bien monté.Apres cette conversation, nous sommes repartis en ville pour marcher un peu. On passa devant un bar dans lequel j’avais mes habitudes et j’en profita pour lui raconter une embrouille que j’avais eu avec des types devant le bar quelques jours plus tot. Sa reaction me surprit.-T’aurais du m’appeler, je serais venu et je les aurait retrouvé !- Merci, t’es sympa ! lui dis-je-C’est normal, t’es mon pote, si je vois qu’il y en a un qui touche a un de tes cheveux, j’y vais direct !Je souris…-C’est sûr qu’avec un garde du corps comme toi, je crains rien ! En même temps que je disais ca, je lui pris le biceps entre deux doigts, comme pour mesurer sa force. Il ria aussi.- Du coup tu veux qu’on fasse quoi, on peut rentrer chez toi ?-Oui, pas de problème, mes parents ne rentrent qu’en fin de semaine, tu peux meme dormir chez moi si tu veux!Il accepta. J’étais très excité et nerveux qu’il accepte de dormir chez moi. Nous reprîmes la voiture pour rentrer chez mes parents. Une fois arrivé, on s’installa à nouveau au bord de la piscine et on prit tous les deux un long bain.J’etais a nouveau tres excité et je ne cessais de me remémorer nos conversations étranges. Je me décida, je devais vraiment passer à l’action le soir même. C’était le soir ideal, j’etais parfaitement et intégralement épilé et surtout très très excité et surtout, je sentais que quelque chose pouvait se passer entre nous.Alors que Nicolas se séchait au bord de la piscine, je m’esquiva pour faire un détour par la salle de bain pour etre vraiment prêt au cas ou Nicolas prendrait ma virginité ce soir.Je retourna au bord de la piscine et les évènements s’emballèrent plus vite que prévu.-On va se doucher ? me demanda-t-il ?Je ne savais pas comment prendre le « On », est-ce qu’il voulait que l’on se douche tout les deux ? En maillots ? J’étais très perturbé mais j’acceptai immédiatement.-Allez, on y va.Effectivement, Nicolas avait dans l’idée que l’on se douche tout les deux puisqu’il rentra dans la salle de bain avec moi. Je mis le poste à CD de la salle de bain en route. Nicolas ferma la porte derrière nous. Je sentais mon cœur battre dans ma poitrine jusque dans mon cou et j’etais content que la musique couvre un peu la tension ambiante, je tremblais et j’avais presque des vertiges d’excitation.Aucun de nous deux n’alluma la lumière et c’est dans une semi obscurité que je commença a faire couler l’eau. Je pénétra dans la douche et Nicolas rentra juste derrière moi.J’etais encore en short de bain et lui aussi. Je rentra dans la douche qui était tres étroite. Lorsqu’il rentra derrière moi, je sentis la forme de son sexe au repos dans son short froler mes fesses pendant l’espace d’une seconde tandis que je réglais la température. Je fremissais . L’eau commencait a couler sur mes cheveux. Je fis semblant illegal bahis siteleri de n’avoir rien remarqué de ce contact et me retourna face à lui. Nicolas posa sa main sur ma taille pour que je me decale afin qu’il att**** le gel douche. Sa main sur ma taille me coupa presque le souffle. Cela ne faisait plus aucun doute, quelque chose allait se passer et ce geste n’était pas anodin.On se regarda tout les deux avec un sourire qui en disait long et je pris moi aussi du gel douche dans ma main. Avec une tete de plus que moi, j’arrivais au niveau de son torse et je decida de prendre les choses en main. Je me risqua enfin, et c’est presque le souffle coupé que je posa mes mains sur ses pectoraux.-T’as vraiment pris depuis que tu fais la muscu, ca se voit ! Lui dis-je lentement en posant mes mains sur ses pectoraux. La c’est vraiment marquant, et au niveau des bras aussi, c’est impressionnant. La tension entre nous était énorme et les silences de plus en plus long.-Ah ouais, tu trouves ? me dit-il en regardant mes mains sur son torse.Alors que j’avais ma main sur son torse, Nicolas, mis ses deux mains sur ma taille. Mon cœur n’avait jamais battu aussi vite. Je le regarda droit dans les yeux et Nicolas m’approcha vers lui. J’etais desormais collé à son corps musclé et il me tenait a la taille fermement. il mit sa main derriere ma tete et nous nous sommes embrassé pour la premiere fois. J’etais aux anges, et terriblement excité. Nicolas me plaquait contre lui, il glissa sa main sous ma cuisse, me souleva la jambe et je l’enroulas autour de lui. Je sentais desormais son sexe enorme plaqué entre mes jambes. Tout en continuant de l’embrasser passionnement, je posa ma main sur son sexe tres tendu qui deformait son caleçon. Je gemis lorsque ma main se posa sur ce sexe enorme et redoubla de fougue dans notre baiser, je l’embrassai desormais à pleine bouche. Je carressais son sexe tendu. Je decolla mes levres un instant et lui dit : « Eh bien, tu ne m’avais pas menti sur la taille » en me mordant la levre. Nicolas me replaqua vers lui et me souleva entierement avant de me plaquer contre le mur de la douche. Il sembla me soulever avec une facilité deconcertante, j’avais mes bras enroulé autour de son cou, et mes jambes enroulées autour de sa taille. Il me dominait completement, je me sentais femme, et j’adorais le contact de son sexe entre mes jambes. Ses mains qui me soulevaient les jambes se glissèrent sous mon maillot pour toucher mes fesses qu’il saisit à pleine main. Je me frottais contre son sexe avec des allers retours qu’il accompagnait en me portant à la force de ses bras.Je gemissais de plus belle. Nicolas reposa mes deux pieds aux sols et je me mis immediatement à genoux. J’avais ce sexe enorme à quelques centimetres de mon visage, simplement caché par ce maillot déformé. Je fis descendre son short, et son sexe se dressa en face de moi, à a peine 2cm de mon nez. Ca allait etre ma premiere fellation, et pourtant je ne me posa pas de questions, j’enroula mes doigts autour de sa queue et pris son gland lentement dans ma bouche. Au comble de l’excitation, je m’immobilisa, mes levres enroulées autour de sa queue enorme et sentit mon sexe se contracter et éjaculer dans mon maillot, sans meme m’etre touché, simplement en prenant dans ma bouche ce sexe qui me faisait rever. Pourtant contrairement à un orgasme normal, celui-ci ne fit pas du tout descendre mon désir de sexe. J’etais toujours tres excité et je mourrais d’envie de lui procurer du plaisir. Je m’etais de nombreuses fois entrainé à la fellation avec mon gode, certe moins gros.Je faisais des allers retours avec ma main tandis que mes levres étaient enroulées autour de son gland et j’alternais avec des allers retours de ma bouche sur la longueur de son sexe. Je le lécha de bas en haut, et lécha doucement ses testicules, je ne tenais plus, je raffolais de son sexe.Certes, mon gode était moins gros que la queue de Nicolas mais tandis que j’enfoncais un peu plus sa queue dans ma bouche, je me risqua à tenter de prendre son sexe en entier, jusque dans ma gorge. Je n’y parvins pas la premiere fois, je retira son sexe et retenta à nouveau. J’y etais, je sentais son sexe passer la barriere de ma glotte et descendre dans ma gorge, mes levres touchait la base de son sexe. Nicolas lacha un « oh putain… » dans un soupir de plaisir tandis que je le regardais dans les yeux. Je retira son sexe de ma gorge et poursuivit ma fellation en prenant son sexe dans ma bouche, tout en tenant ses testicules dans ma main. Je m’arreta pour lecher sa queue de bas en haut, pour la sucer de bas en haut sur le coté. J’etais déchainé, et je revais de sentir le sperme chaud couler dans ma bouche…J’embrassa a nouveau son gland et me releva. Nicolas me plaqua a nouveau contre le mur et fit tomber mon maillot. J’etais desormais nu, et meme apres avoir eu cet orgasme bizarre sans meme me toucher, j’avais toujours envie d’etre pénétré et d’etre enfin dépucelé. Je rêvais de sentir sa grosse queue glisser dans mon ventre et de le sentir de contracter dans moi. Nicolas se frottait contre moi et je sentais sa queue frotter contre la mienne. Mon sexe a moi a toujours été très petit, peut être 12cm en érection. Cela explique peut etre ma fascination pour les énormes queues, et la, j’étais servi car son sexe devait faire peut etre trois fois la taille du mien. Loin de me sentir complexé, j’adorais le contraste des tailles. Essouflé par la tournure que prenaient les évènements, Nicolas coupa l’eau de la douche et m’invita a sortir de la douche pour rejoindre ma chambre. Assis sur le lit, Nicolas m’allongea sur le dos et s’allongea sur moi. Je sentais toujours sa queue collé contre mon ventre et, collé à moi, il faisait des petits vas et vients en m’embrassant. J’enroulais mes jambes derrières son dos et je lui agrippai le dos tellement je mourrai de désir pour lui. Il se redressa, et, droit sur ses genoux, j’entrepris de me mettre à quatre pattes et de le sucer à nouveau. Lorsque je repris sa queue dans ma main, j’apercus une goutte de liquide seminal que je ne manqua pas de poser sur ma langue en le regardant dans les yeux. Il semblait etre à deux doigts d’éjaculer et il posait regulierement sa main sur ma tete afin que j’aille plus canlı bahis siteleri doucement. Je ne tenais plus, j’avais besoin d’etre pénétré. J’ouvris le tiroir de ma table de nuit et en sortit un flacon de lubrifiant au silicone durex. Nicolas me prit le flacon des mains, et tandis que j’etais toujours a quatre pattes, le bassin cambré, il fit couler trois pressions de lubrifiant dans la raie de mes fesses brulantes de désir. Son sexe toujours dans ma bouche, il se pencha en avant et étala le lubrifiant sur mes fesses lisses en prenant le soin d’en étaler sur mon cul mourant d’envie d’etre pénétré. Il attarda son majeur sur mon trou, je me cambra de plus belle et il enfonca son doigt dans mon cul glissant sans effort. Je gémissai, son doigt faisait des allers retours aisement et j’adorai ca.Je repris le flacon, et entrepris cette fois d’enduire sa queue de ce lubrifiant huilé. J’en appliqua sur toute la longueur de sa queue aux veines gonflées. C’était le moment, j’etais prêt comme jamais a recevoir un sexe d’homme et son sexe allait pouvoir glisser sans probleme. Je pivotas pour lui offrir mes fesses, il saisit sa queue et la fit glisser de bas en haut dans le sillon de mes fesses.Sans m’avertir, il fit couler, en enfoncant l’embout du flacon de lubrifiant dans mon cul, quatre ou cinq pressions de lubrifiant directement à l’intérieur de moi. Je sentais cette huile couler dans moi, et cela me ravissait et m’excitait comme jamais…-Tu vas voir, la, ca va vraiment glisser, me dit’il.Il reprit son sexe et commenca a presser son gland contre mon anus. Immediatement, je sentis mon trou se detendre et son gland pouvait déjà s’enfoncer un peu. Effectivement, il passa le passage de son gland sans aucune difficulté. J’en eus presque le souffle coupé. Je contracta mes sphincters sur son sexe, je me sentais enfin remplie comme jamais. Il continua de s’enfoncer, son sexe était presque à moitié enfoui en moi. Il recula un peu et s’enfonca a nouveau, à chaque fois un peu plus loin. Il ne fallut que quelques allers retours pour qu’il soit enfoncé presque jusqu’à la garde. Je sentais mes fesses qui touchait son bassin et ses testicules, plaquées contre mes fesses. -Oh putain, soupira t-il, je vais pas tenir longtemps.-Fais toi plaisir, te retiens pas, lui repondis-je.Je revais de le sentir se contracter dans moi et de connaitre la sensation de sa queue qui libere du sperme brulant dans moi.Il sut quand meme se controler et entrepris de recommencer ses allers retours mais plus lentement. Sa queue glissait delicieusement dans moi et je la sentais frotter contre la paroi de mon rectum .Elle stimulait doucement ma prostate. Je ne pouvais garder mes yeux ouverts tellement les sensations étaient fortes. C’était incomparable avec les sensations que me procuraient mon gode dont je faisais pourtant un usage presque quotidien. J’etais immobile, à quatre pattes et je pouvais seulement me concentrer sur les allers retours de cette queue énorme dans mon cul offert. Il se retirait parfois entierement pour me repenetrer à nouveau jusqu’à la garde. Soudain, il se stoppa entièrement, il ne tenait plus et était à deux doigts d’éjaculer. Il se retira et s’allongea sur le dos. Je vins me placer au dessus de lui, frottant mon sexe, bien plus petit en comparaison du sien sur son propre sexe à lui. Il m’embrassa et je ne tenais plus, je sentais l’orgasme venir, ma queue se contracta, plaqué contre la sienne et j’éjacula en longues giclées, enduisant son engin d’une grosse quantité de sperme. Il me fallut une dizaine de secondes pour reprendre mes esprits. Je n’en avais pas fini, d’autant plus qu’il n’avait pas encore éjaculé. Je continua de le masturber avec ma propore semence et je lécha toute les giclées qui avaient fini sur son ventre, et je sentais qu’il ne tenait plus. Il allait éjaculer. J’empoigna donc son sexe, je me releva et je m’assis littéralement sur sa bite, encore lubrifiée par mon propre sperme et par les grandes quantités de lubrifiant . Elle pénétrait toujours sans difficulté dans moi et je sentais toute la longueur de son sexe dans mon bassin. Il n’en fallut pas plus, je le sentais déjà se contracter, j’entama donc rapidement des allers retours sur sa queue plus tendue que jamais et qui libérait dans mon cul, de puissantes giclées de sperme. J’observai dans ses yeux le plaisir qu’il prenait et je gémissai du plaisir de le sentir se répandre dans mon fondement.Il prit mes fesses dans ses mains pour ralentir mon rythme et, c’est immobile, que je sentis ses dernieres contractions dans mon cul.Je me blottis contre lui, sa queue toujours dans moi et il passa une main autour de moi. Il nous fallut une minute pour reprendre notre respiration.-Oh putain me dit-il, si j’avais su que tu pouvais donner autant de plaisir, on aurait fait ca plus tôt.-Si tu savais depuis le temps que j’en ai envie, lui dis-je.-A refaire alors !-Quand tu veux….Je m’affalai à côté de lui, encore ivre de sexe, et je m’endormis.Lorsque je me réveilla, Nicolas était déjà levé et je le rejoignis donc dans le salon. Alors que je ne m’y attendais pas, Nicolas s’avéra etre encore tendre avec moi, et il me passa la main dans le dos lorsqu’il passa a coté de moi. Cela me fit sourire, et lui aussi. J’avais adoré ce moment, et j’étais ravi de voir qu’il avait apprécié aussi, sans les mauvais remords qui peuvent surgirent après avoir trop laissé parler ses envies. Ceci dit, nous ne nous sommes pas dis un mot depuis que je l’avais rejoint. On persistait à se sourire bêtement, presque à rire. Finalement il lacha : « Eh ben, si je m’attendais à ca avec toi… » Je lui repondis aussitôt en rigolant : « T’as encore rien vu » – Ah ouais, t’as encore des cordes à ton arc, me dit-il ?- Oh que oui, il y a des trucs que j’aimerai essayer encore… Le desir de sexe ne me quittait plus, et meme apres ce moment intense, j’avais encore envie de lui, ce desir, encore une fois, me faisait parler sans tabou.-Comme par exemple ?-Je sais pas si je peux te le dire, dis-je en rougissant.-Apres ce qu’on vient de faire, il n’y a plus de cachotteries entre nous !- C’est vrai, je suis forcé de l’admettre… En fait, j’adore m’habiller en fille, et j’adorerai encore plus faire du sexe habillé en fille.-Ah ouais ! Nicolas sembla surpris mais il continua de me sourire. -Ahh, ca peut m’intéresser aussi… Mais tu penses que tu serais crédible habillé en fille ?-Je pense que oui-Faudra que tu me montres ca alors…Je lui répondis en rougissant un peu…-La prochaine fois…============A suivre….

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

kartal escort tuzla escort adapazarı escort adapazarı escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri canlı bahis porno izle sakarya escort webmaster forum porno izle sakarya travesti