Le viol de Sandra Jacobs (b)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Le Viol de Sandra Jacobs

(The rape of Sandra Jacobs)

Coulybaca / Inconnu

Sandra Jacobs était présidente des parents d’élèves du collège de Jack-son Valley depuis une bonne année.

Elle avait 36 ans, mais on la prenait souvent pour la sœur de son fils de 18 ans, elle était sexy, mesurait 1,75

pour 65 kg.

Elle était ravissante, son opulente poitrine se balançait mollement au rythme de ses pas lorsqu’elle se promenait.

Bien que cela gêna son fils que sa mère ait de si beaux nichons, elle ai-mait s’habiller sexy et se sentait flattée des coups d’œil concupiscents que lui jetaient les copains d’école de son fils.

Elle était le fantasme qui hantait les nuit de biens d’entre eux.

Elle avait une texture de peau très pâle qui contrastait avec ses cheveux châtains foncés que, généralement, elle laissait pendre sur ses épaules et son dos où ils atteignaient la bande de fermeture de son soutien-gorge.

Elle venait d’organiser la soirée de clôture de l’année scolaire de l’asso-ciation.

Loirs de cet événement annuel, parents, enseignants et élèves se ré-unissaient pour fêter la fin de l’année scolaire, traditionnellement les pa-rents et les enseignants partaient vers 22 heures, les élèves terminaient la nuit entre eux.

Cette fête se tenait dans une salle locale du club de la marine.

Sandra choisissait la tenue qu’elle mettrait ce soir.

Comme cette journée du début de l’été était particulièrement ensoleillée et chaude, elle se décida pour une brassière de coton qui se liait à la taille. Elle ne pensait pas que sa tenue était trop osée, elle ne dévoilait qu’un peu sa volumineuse poitrine et était liée suffisamment haut pour cacher le moindre bout de peau.

Toutefois elle soulignait ses voluptueuses courbes, elle femme, et belle femme après tout! …

Son soutien-gorge noir n’était pas visible au travers de sa robe, elle choisit un court short kaki qu’elle enfila su sa petite culotte de dentelle noire.

Elle ne savait jamais quand Rick son mari aurait envie de faire l’amour et elle aimait être prête à l’accueillir.

Son comportement sexuel était assez chaud, elle était souvent excitée à l’idée que son mari allait la prendre d’ici peu.

Il devrait être de retour à la maison quand elle rentrerait de la petite fête, son fils ne serait pas là…….

Elle sentit sa chatte palpiter

– “Non, je ne dois pas penser à ça en ce moment! …J’attendrai bien ce soir! ….” pensa-t-elle avec enjouement.

Elle se maquilla, laça des sandales blanches sur ses chevilles et se diri-gea vers le salon ou l’attendait son fils Aaron.

– “Maman! … Tu ne vas pas y aller dans cette tenue! …” s’exclama-t-il

– “Quelle tenue fiston? ….” répliqua-t-elle hilare.

– “Tu ne t’es pas vue.. Tu…”

Elle se tourna vers le miroir, ses pare-chocs distendaient son corsage, en fait, elle ne pourrait pas y remédier et elle savait pertinemment que cela captiverait l’attention des jeunes gars participants à la fête.

– ” Que voudrais-tu que je fasse Aaron?

– – “Enfile un chandail! …”

– “Mais il fait 45° dehors! …”

– “Monte dans la voiture…”

– “Non! … Je ne veux pas aller avec toi dans cette tenue… “

– “Très bien, vas-y par tes propres moyens! …”

Elle se dirigea le garage et monta dans sa voiture

En arrivant à la fête, elle constata que les choses étaient bien engagées, les marins du club tenaient le bar (uniquement pour adultes bien sur) les jeunes bavardaient et riaient.

Elle se fit servir une boisson, s’assit et entama une discussion avec un groupe d’enseignants.

L’un des potes d’Aaron remarqua qu’elle était arrivée et le signala aux autres gars assis à sa table.

Ils convoitaient ses longues jambes, ses cuises à la texture crémeuse et les rondeurs de sa croupe.

L’un d’eux mentionna qu’il lui mettrait bien un bon coup de queue cette nuit.

D’autres regrettaient qu’elle n’ait pas mis de mini jupes, son short les empêchait de voir ce qu’il y avait en dessous.

L’un d’eux George, décida que ce soir même ils tacheraient de découvrir ce qu’elle cachait sous son short.

Parents et enseignants étaient sur le départ, Sandra était assez en-nuyée, elle était trop éméchée pour conduire.

Juste un peu grise, mais elle avait ingurgité trop d’alcool pour être en état de conduire sa voiture.

Alors qu’elle réfléchissait à comment faire, Jeff lui tapota l’épaule.

– “Madame Jacobs, je viens de parler à mes copains et nous aime-rions tous que vous restiez un peu plus longtemps avec nous! …. Nous n’avons pas encore eu vraiment l’occasion de discuter avec vous jusqu’ici et vous partez déjà! ….”

Sandra pensa que c’était un bon moyen de découler un peu avant de re-tourner chez elle, elle lui sourit.

Les yeux de Jeff rampaient sur ses charmes, il savourait son sourire, ses lèvres maquillées, ses nibards, s’imaginant ses mamelons qu’il espérait bien sucer cette nuit même.

Elle le suivit jusqu’à une table où elle s’assit alors que parents et ensei-gnants avaient quitté la salle.

Quelqu’un lui bursa escort tendit une boisson

L’alcool l’avait déshydratée et elle sirota le jus de fruit sans remarquer qu’il était chargé en rhum.

Dans son état elle était totalement incapable de constater si une boisson était alcoolisée ou non.

Elle ne se doutait pas que les jeunes avaient amené ce ponche pour le consommer parents et enseignants partis.

Jeff, Joe et Sean l’entouraient. Elle était assise sur un banc de cafeta ria entre Joe et Sean, face à Jeff.

Joe prit la parole, elle tourna la tête pour l’écouter, elle se pencha en avant sur son épaule.

Son eau de toilette (Brise tranquille de chez Victoria Secret) l’enchantait sa bite se déployait lentement.

Lui aussi avait une furieuse envie de se la taper, l’idée de se taper la mère d’un de ses copains l’envoûtait.

Il se mit à fantasmer sur l’image de sa grosse bite plongée dans sa chatte ruisselante de son foutre.

Il jeta un oeil à Jeff, il était partant.

Elle discutait sereinement avec eux, ne soupçonnant pas les dangers de cette promiscuité.

Jeff lui tendit un autre verre elle le sirota à son tour.

Sandra se sentait de plus en plus éméchée, elle n’avait pas réalisé que les deux verres étaient si tassés en alcool.

C’était mauvais, elle était de moins en moins en état de conduire.

Elle flirtait gentiment avec ces jeunes gaillards.

Elle était heureuse de constater qu’elle plaisait à des jeunes de l’âge de son fils.

Elle osa une plaisanterie, Sean explosa de rire et caressa sa joue du re-vers de la main, lorsqu’il eut fini de rire il laissa son bras reposer sur son épaule, lui caressant doucement le dos, elle ne semblait rien remarquer.

Jeff se disait que Sandra en avait un bon coup maintenant.

Il lui tendit un verre plein de rhum nature et lui demanda si elle voulait arroser la fin de l’année avec eux.

Elle jeta un oeil torve sur le verre.

– “De l’alcool! …. Vous ne devriez boire d’alcool ici! ….”

– “Allons madame Jacobs, toutes les classes le font, ne l’avez vous pas fait lorsque vous avez obtenu votre diplôme? ….”

– “Oui….. C’est vrai….. Oui… Mais alors juste un verre! …”

– Ils la félicitèrent en chœur.

Ils vidèrent tous leur verre de coca lors qu’elle sirotait une lampée de son rhum.

– “Vous devez finir votre verre! ….” la cajolait Sean d’une voix ensor-celante.

– “Allez videz-le! …” renchérissait ses copains.

Elle sourit et en avala une bonne lampée.

– “Madame Jacobs, on va finir la fête sur une plage toute proche, pourquoi ne viendriez-vous pas avec nous? …” lui demanda Jeff suavement.

Les autres connaissaient ses intentions.

– “Non, je ne peux vraiment pas… Mon mari m’attend à la maison, il faut vraiment que j’y aille! ….”

– “Comment comptez-vous rentrer chez vous? …. Vous n’êtes vrai-ment pas en état de conduire! …”

– “Malheureusement vous avez raison! ….Je vais appeler un taxi… “

Mais Jeff poursuivait impitoyable :

– “Vous voulez que monsieur Jacobs se rende compte que vous avez tellement bu lors d’une fête estudiantine que vous avez du abandonner votre voiture sur les quais? ….”

– “Oh non, vous avez raison, il ne le faut pas! …” Elle baissait la tête déconfite. Elle était confuse.

– “Dite vous bien, que si vous parvenez à nous accompagner à la plage un quart d’heure plus tard, on pourra demander à quelqu’un de vous ramener chez vous, et Joe les suivra dans votre voiture…”

– “Merci Jeff… Vous êtes mon sauveur! ….” s’emballa-t-elle l’embras-sent dans le cou.

Tout en la penchant en arrière pour mieux l’embrasser, il sourit à ses deux acolytes et caressa démonstrativement sa bite bandée dans son pantalon.

Il goûtait la chaleur qui se dégageait de son corps et s’enivrait de l’odeur de ses cheveux.

Il imaginait déjà ses lèvres gonflées encercler son gland turgescent tan-dis qu’elle sucerait allégrement sa grosse mentule.

Il cassa leur étreinte et lui tendit un dernier verre de rhum.

Elle protesta, mais il soutint que c’était le fond de la bouteille et qu’elle devait la terminer.

Elle savait qu’elle serait bientôt de retour chez elle où elle pourrait se coucher et récupérer, aussi accepta-t-elle ce dernier godet.

Elle ne réalisa pas que ce dernier verre était encore plus fort que les au-tres.

Ils l’entraînèrent vers une voiture, il faisait noir, lorsqu’ils arrivèrent sur la plage, ils étaient les seuls à s’y trouver.

Sean étala une couverture sur le sable, Sandra regardait autour d’elle incrédule.

– “Mais où sont les autres? …” elle avait du mal à réfléchir et à tirer des conclusions correctes tout en marchant.

Joe l’aida à gagner la couverture.

– “Ils arriveront dans quelques instants” mentit Jeff.

Il disait n’importe quoi pour la rassurer quelques instants, puis il poursui-vit d’une voix chaleureuse.

– “Sandy, savez vous combien vous êtes belle? …”

Elle se lova sur la couverture.

Elle cherchait de toutes ses forces görükle escort à ne pas tourner de l’œil, mais de-meurer assise la rendait malade. Tout tournait autour d’elle.

Jeff lui prit le menton et la consola :

– “Vous vous sentirez bien mieux dans quelques instants! …”

Il l’embrassa en pleine bouche, goûtant la chaleur acide de ses lèvres, les caressant de la langue.

Il se recula et la dévisagea.

Elle haletait mais se tut.

Sean sourit, se pencha en avant, et dénoua la ceinture de sa brassière.

Joe la roula sur le dos et déboutonna les quelques malheureux boutons de son corsage, exposant ses gros nichons gainés dans un soutien-gorge noir en dentelle, un de ceux qu’elle enfilait pour exciter son mari.

Il faisait le même effet sur ces jeunes! ….

Ils découvrirent avec délice qu c’était l’un de ces soutiens gorge qui s’agrafait sous la poitrine, ils ne tardèrent pas à le déclipser.

Ses nichons jaillirent, exposant ses aréoles roses, grosses comme des pièces d’un demi-dollar, ses tétons étaient déjà érigés.

Pendant ce temps Jeff déboutonnait son short, Sean et Joe prirent cha-cun un de ses mamelons en bouche et entreprirent de les mignoter.

Sandra ne savait pas quoi faire.

Elle était sur le point d’être prise par ces trois garçons, et elle pouvait à peine bouger.

Elle espéra quelques instants s’évanouir, mais en vain.

Pire encore elle se sentait de plus en plus excitée, c’était le fruit de la manipulation de ses tétons.

Sa chatte commençait à vibrer, son corps la trahissait, elle sentit qu’on lui ôtait son short.

Sean l’avisa que si elle lui faisait une pipe ils ne la sauteraient pas Le menteur! ….

Elle ne prenait pas la pilule et elle savait qu’ils n’utiliseraient pas de ca-pote pour la grimper! ….

Elle accepta, roula sur le flanc, et prit sa bite en main.

Elle la promena sur ses lèvres avant d’ouvrir lentement la bouche pour lui donner le plus savoureux baiser qu’il ait reçu sur son méat.

Elle savait qu’elle devrait le faire éjaculer ce qui permettrait d’éviter qu’il se vide dans son ventre.

Pendant ce temps elle sentit que Jeff lui enlevait sa petite culotte.

Sean était tout proche et la regardait se faire violenter.

Elle l’enfourna et entreprit de le sucer avec adresse, il gémissait de plai-sir.

Jeff, sa petite culotte en main, se tenait à ses pieds, il lui releva une jambe et repoussa l’autre en arrière, s’agenouillant entre elles.

Elle léchait maintenant avidement la bite de Sean. Les bruits de succion émanant de sa bouche l’excitaient petit à petit.

Jeff savait qu’elle n’était que légèrement excitée à la vue de sa fentine insuffisamment lubrifiée, il cracha dans sa main et étala sa salive sur sa bite l”humidifiant copieusement.

Se penchant en avant, il se positionna un bras de chaque coté de son corps.

Sean jouissait lui remplissant la gorge de sa semence chaude et cré-meuse, elle avalait chaque jet de sperme au rythme de ses émissions.

Voyant cela Jeff enfourna sa bite dans la foufoune de Sandra et glissa tout de go profondément allant frapper le col de si utérus.

Sandra hurla de surprise, mais en aucun cas de douleur.

Jeff se mit à la ramoner sur un rythme régulier frappant de ses hanches son pubis à chaque coup de boutoir.

Folle de honte elle répondait en miaulant à ses assauts.

– “Elle avait une folle envie de se faire baiser! … Sa chatte est trem-pée! ….” s’exclama Jeff ravi.

Sean était étendu encore sous le coup de sa jouissance, Joe avait sorti sa bite de son short et se branlait en attendant son tour, cela faisait si longtemps qu’il avait envie d’enculer une ravissante jeune femme, il avait du mal à attendre, son impatience grandissait.

Jeff roula de coté s’installant sur son dos, il l’embrassait à peine bouche, lui léchait le cou, savourant ses flagrances intimes.

Il la pressait fermement contre lui et sentait ses tétons peser contre sa poitrine, ses coups de boutoir ralentir il lui murmura à l’oreille :

– “Sandy, oh que j’aime t-appeler ainsi! …. Sandy ma chérie, je vais te remplir la chatte de sperme… Es-tu prête à accueillir mon fou-tre? …”

Sandra soupira

– “Oh mon Dieu non… S’il vous plait non…” sentant la bite de son jeune agresseur de 18 ans tressauter vivement en elle.

Son foutre jaillit à gros bouillon, il continuait à la ramoner langoureuse-ment.

– “J’ai besoin de savoir que tu n’as pas perdu une goutte de mon foutre ma chérie… “

Elle ne lui offrit aucune résistance, ne dit même pas un mot.

Tout simplement elle était ravie de son endurance, elle était heureuse de ne pas avoir joui sous ses assauts, elle ne voulait pas donner cette satis-faction à ces bâtards.

Jeff se retira de son intimité et se releva, Joe le remplaça immédiate-ment. Il la pénétra doucement tout en suçant ses tétons.

Un début de plaisir non-désiré naissait dans sa chatoune.

Elle sentait ses sphincters vaginaux se crisper ce qui démontrait une cer-taine impatience qu’elle ne voulait surtout bursa escort bayan pas étaler.

Elle sentait monter un orgasme indésirable dans ses reins, elle tentait de lutter contre cette excitation grandissante alors que Joe la baisait allé-grement.

Soudain, à son grand soulagement il s’extirpa vivement de sa cramouille.

Il lui donna une bonne claque sur les fesses et la fit se mettre à quatre pattes, le cul en l’air, il s’enfouit à nouveau en elle venant frapper son clitoris à chaque coup de boutoir ce qui accrut encore les sensations eni-vrantes qu’elle ressentait avec angoisse.

Elle savait qu’elle ne pourrait plus endiguer les vagues de jouissance qui montaient dans ses reins, ses nichons se balançaient mollement au gré de ses coups de boutoir alors qu’elle s’offrait aux coups de bite de son agresseur.

Sa chatte vibrait de reconnaissance alors qu’elle tentait une dernière fois d’ignorer la jouissance montant entre ses cuisses, déjà ces sensations enivrantes escaladaient ses cuisses.

Joe se retira de sa chatte à nouveau. .

Il inséra deux doigts dans sa foufoune, ramassant foutre et cyprine qui enduisirent ses doigts d’une épaisse couche de crème onctueuse.

– ” Tenez-la! ….” leur demanda-t-il expressément.

Jeff et Sean la maintinrent en place alors qu’il lui écartait en grand les fesses dévoilant son oeillet frémissant.

– “Non! …” hurla-t-elle affolée.

Jeff était le plus expérimenté des trois, il lui conseilla :

– “Calme-toi ma petite chérie et cherche à décontracter tes sphinc-ters! …. Si tu n’y parviens pas il va te déchirer le trou du cul! ….. Si tu y parviens cela ne te fera pas grand mal! …..”

Joe se montrait assez doux, il inséra deux doigts dans son anus resserré et le lubrifia attentivement. Il en profita pour lui élargir le goulot en prati-quant des caresses circulaires qui lui tendaient progressivement le sphincter, puis il ajouta un troisième doigt, il ne voulait surtout pas la faire saigner quand il lui casserait le cul.

Elle tentait parallèlement de se relaxer le plus possible, décrispant ses muscles anaux au maximum, elle savait que c’était la seule chose à faire pour que cet envahisseur étranger ne lui dévaste pas le fion.

Il positionna sa grosse bite et l’enfouit vigoureusement dans son trou du cul palpitant, sur son élan il la pénétra jusqu’à la garde, ses hanches vi-rent reposer contre ses fesses couvertes de chair de poule.

Il fit une pause le temps de récupérer et de laisser son boyau s’adapter aux mensurations de ce visiteur inattendu.

Il se mit alors à coulisser lascivement dans son anus asservi, se régalant à la vue de sa bite disparaissant dans on antre anal, savourant l’étroitesse, la chaleur, de son trou du cul, convaincu qu’elle se surprenait à goûter cette pratique si nouvelle pour elle comme pour lui.

Il se mit à la labourer plus vigoureusement, de nouvelles sensations inat-tendues l’effarouchaient, mais cette bite virile s’agitant dans son intestin affolait ses sens.

Pendant une seconde elle perdit le contrôle de ses sens, mais elle se rappela alors qui elle était et où elle se trouvait, elle reprit alors pied dans la réalité.

Un autre avait entrepris de lui titiller le clito alors que Joe la martelait tou-jours de coups de boutoir furieux.

Il était prêt de jouir, mais en fait, elle aussi, bien qu’elle se refusa de toute son âme à jouir sous ses assauts.

Elle ne voulait surtout pas partager un orgasme avec ce sale bâtard qui l’enculait dans le sable.

Jeff quémanda :

– “Embrasse moi! …”

Elle se refusa à répondre.

Il reprit :

– “Préfères-tu que je te caresse ou que je t’embrasse, mais je ne peux pas faire les deux dans cette position! .. Que préfères-tu? …”

Comme Joe l’enculait toujours rageusement, elle l’autorisa à l’embras-ser, elle pensait ainsi éviter tout nouvel orgasme.

Il cessa de titiller son clito et lui roula une poule enfiévrée, introduisant sa langue dans sa bouche, l’entortillant lascivement autour de la sienne.

Il lui présenta ensuite sa bite, elle l’emboucha docilement la suçant avec diligence.

Les caresses de son clito reprirent subitement, c’était Sean! …

Elle était à nouveau sur le point d’orgasmer! … Elle ne pouvait pas ex-traire la grosse bite de sa bouche, des myriades d’étincelles jaillissaient de son clitoris dardé, elle était embrochée par les deux bouts, elle en-tendit soudain Joe, qui lui martelait le trou du cul, rugir de plaisir.

Les sensations émanant de sa chatte embrasée, montèrent à son cer-veau et elle succomba à un orgasme d’une violence inouïe alors que Jeff se vidait dans sa gorge.

Elle vit jaillir des éclairs lumineux, ils étaient étalés tous trois sur la cou-verture, pantelants cherchant à reprendre leur souffle.

Face à eux elle vit lui sourire Sean, il avait un polaroïd en main, il déte-nait des photos d’elle à quatre pattes se faisant enculer par Joe alors qu’elle suçait Jeff.

Elle lui jeta un coup d’œil horrifié.

– “Ne t’affole pas chérie….. Nous ne voulons pas les diffuser… C’est plus pour garder des souvenirs de toi….. On va continuer à fré-quenter Aaron… Chaque fois qu’in viendra le voir, on l’occupera à deux tandis que le troisième te baisera à couilles rabattues….. Tu pourras apprécier nos prestations en tête-à-tête……”

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

mersin escort sex hikaye bakırköy escort şişli escort tuzla escort izmir escort izmir escort izmir escort hurilerim.com istanbul travesti istanbul travesti istanbul travesti ankara travesti Moda Melanj canlı bahis taksim escort otele gelen escort mecidiyeköy escort seks hikayeleri film izle kocaeli escort kocaeli escort keçiören escort etlik escort sex hikayeleri bahçeşehir escort şişli escort şirinevler escort muğla escort muş escort nevşehir escort niğde escort ordu escort osmaniye escort rize escort sakarya escort samsun escort siirt escort etiler escort Escort bayan Escort bayan bahisu.com girisbahis.com antalya rus escort escort escort escort travestileri travestileri kızılay escort esat escort escort Escort görükle escort bayan çankaya escort Escort ankara Ankara escort bayan Ankara rus escort Eryaman escort bayan Etlik escort bayan Ankara escort bayan Escort sincan Escort çankaya beylikdüzü escort Antalya escort bursa otele gelen escort görükle escort bayan porno izle Anadolu Yakası Escort Kartal escort Kurtköy escort Maltepe escort Pendik escort Kartal escort xnxx Porno 64 alt yazılı porno bursa escort bursa escort bursa escort> bursa escort şişli escort gaziantep escort gaziantep escort bornova escort balçova escort mersin escort bursa escort bayan görükle escort bursa escort bursa merkez escort bayan Bahis sitesi ankara escort porno porno kuşadası escort bayan